Tendance Montres

Swatch et le musée du Louvre

Le musée du Louvre et Swatch dévoilent le 3ème volet de leur collaboration inédite.

Le musée du Louvre et Swatch dévoilent 4 nouveaux modèles issus des chefs d’œuvre des collections du Louvre.

L’aventure a commencé en mai dernier avec le lancement de designs Swatch x You, dont une création exclusive pour les 30 ans de la Pyramide du Louvre. Puis, en Juillet, la montre Liberté, Égalité, Ponctualité rendait hommage au célèbre tableau d’Eugène Delacroix « La Liberté guidant le peuple ». A présent, le musée du Louvre et Swatch lancent 4 montres issues de chefs d’œuvre des collections du musée.

L’ART, PILIER FONDATEUR DE LA MARQUE SWATCH

Depuis sa création en 1983, Swatch a fait de l’art l’un de ses piliers fondateurs. Pionnière dans les collaborations artistiques depuis 1985, Swatch a à coeur de démocratiser l’art pour le rendre accessible à tous. En plus des collaborations avec des artistes contemporains, Swatch s’est récemment associée avec des musées. Après des collaborations avec le Rijksmuseum d’Amsterdam et le musée Thyssen-Bornemisza de Madrid, Swatch est fière de présenter la troisième et dernière étape d’un partenariat créatif inédit avec le musée du Louvre.

SORTIR DU CADRE !

Swatch s’invite une nouvelle fois dans les couloirs fascinants du plus grand musée du monde afin de nous faire découvrir les collections du Louvre autrement. Le trublion de l’horlogerie partage sa vision espiègle de l’arte t bouscule les règles. Les tableauxs ortent du musée pour s’inviter au poignet. Des personnages iconiques de l’histoire rafraîchissent leur look pour nous servir une leçon de style pleine d’humour. Les oeuvres d’art deviennent complices et à la portée de tous !

Portrait de Lisa Gherardini, dit La Joconde ou Monna Lisa Léonard de Vinci (1452-1519)

Photo (C) RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
Modèle LISA MASQUEE
Boîtier plastique orange – Cadran miroir avec inscription YLOUVRE – Bracelet silicone orange imprimé La Joconde – Passant silicone orange ajouré en guise de masque – Passant silicone noir logo Louvre – Boucle en plastique kaki – 80€ PPC

Il s’agit du portrait de Lisa Gherardini, seconde épouse de Francesco del Giocondo, un marchand de soie florentin, d’où le nom du tableau : la Joconde ou Gioconda, qui signifie « joyeuse » en italien. Léonard aurait fait jouer des musiciens afin de divertir son modèle et faire naître ce divin sourire. Commencé à Florence en 1503, le tableau n’a jamais été terminé ! Léonard l’a emporté avec lui jusqu’en France, où il avait été appelé par le roi François Ier et où il mourut en 1519.

Swatch propose de flirter avec une Monna Lisa Masquée quelque peu irrévérencieuse à l’occasion du 500ème anniversaire de la disparition de Léonard de Vinci. Chacun se reflétera dans le cadran miroir dont le jeu de mots YLOUVRE remet le spectateur au centre de la plus petite toile du monde.

Marie de Médicis (1573-1642), reine de France, régente de 1610 à 1614 Frans II Pourbus, le Jeune (1569-1622)

Photo (C) RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado
Modèle HAIRYBLUE MARIE
Boîtier plastique noir imprimé – Cadran imprimé – Bracelet silicone noir imprimé Marie de Medicis avec une perruque bleue – Passant silicone noir logo Louvre – Boucle en plastique rouge – 75€ PPC

Voici sans doute l’un des plus beaux portraits royaux conservé au musée du Louvre, et assurément le plus grand. Ce tableau de plus de 3 mètres de haut représente Marie de Medicis, l’épouse du roi Henri IV et la mère de Louis XIII.   Elle est ici représentée en costume de sacre par le peintre flamand Frans Pourbus le Jeune qui était le portraitiste de la famille royale au début du 17e siècle. Dans Sa Majesté, la reine connue pour son amour des bijoux, est ici parée des plus belles perles et des plus beaux diamants. Tous les symboles du pouvoir sont également convoqués : la couronne bien sûr, mais aussi la fleur de lys, emblème de la royauté.

Rivaliser d’excentricité avec Henri IV et ses lunettes rouges ou Marie de Médicis et sa perruque bleue devient un jeu. La royauté n’a jamais été aussi cool ! Un coffret duo sera également disponible en édition limitée et numérotée à 553 exemplaires dans le monde pour 175€ PPC.

Portrait d’Henri IV (1553-1610), roi de France, en costume noir vers 1610 Frans II Pourbus le Jeune (1569-1622)

Photo (C) RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle
Modèle HENRYTHEFORCE
Boîtier plastique noir imprimé – Cadran imprimé –
Bracelet silicone noir imprimé Henri IV avec une paire de lunettes rouges – Passant silicone noir logo Louvre – Boucle en plastique bordeaux – 80€ PPC

Ce petit tableau est un portrait en pied du roi Henri IV (1553-1610, couronné en 1594) dans une attitude d’autorité. Si l’on en croit l’inscription à peine lisible que l’on distingue en bas du pilier derrière le roi, le portrait a été peint en 1610, peu de temps avant que le souverain ne soit assassiné, à l’âge de cinquante-sept ans le 14 mai 1610. Cette oeuvre a fait partie de la collection réunie à Versailles par Louis XIV, qui l’avait héritée de sa cousine Anne d’Orléans (1627-1693). On sait qu’elle est arrivée au Louvre vers 1785.

L’Enlèvement d’Hélène Reni Guido (1575-1642), le Guide (dit)

Photo (C) RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski
Modèle FLECHE D’AMOUR
Boîtier plastique bleu lavande imprimé – Cadran bleu lavande imprimé Cupidon tatoué du chiffre 5 à 5h – Guichet date en forme de coeur rouge – Bracelet silicone bleu lavande imprimé – Passant silicone noir logo Louvre – Boucle en plastique bleu lavande – 75€ PPC

Ce tableau de Guido Reni, peint dans les années 1620, représente un épisode très célèbre de la mythologie Grecque : l’enlèvement d’Hélène, la reine de Sparte, par le fils du roi de Troie, Paris. C’est l’origine de la guerre de Troie. L’idéal de la beauté classique Guido Reni l’a découvert lors de son séjour à Rome au début du 17ième siècle en étudiant la peinture de la renaissance et les statues de l’antiquité. L’Enlèvement d’Hélène est sans doute l’exemple le plus abouti de sa volonté de recréer une beauté idéale avec les moyens de la peinture moderne.

Échanger un regard complice avec un cupidon tatoué extrait de « L’enlèvement d’Hélène » sonne comme le début d’une belle histoire d’amour avec cette montre pleine de douceur et de légèreté.

Chaque montre sera vendue dans son packaging spécial Swatch X Louvre qui, une fois déplié, présente l’ensemble des œuvres de la collection.

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire